Réflexions psychanalytiques sur la clinique de patients somatiques ou douloureux.

Marilia Aisenstein

Le 16 novembre 2019 de 10h00 à 12h30

Etudiants: 10 euros Autres: 20 euros

La cure psychanalytique , telle que Freud l’a pensée, concerne historiquement les troubles liés aux psychonévroses. Cependant, Freud a aussi ouvert sa réflexion sur les troubles somatiques: les conversions dans l’hystérie, les manifestations somatiques dans les névroses actuelles , les syndromes
hypocondriaques ou encore les maladies organiques constituées .Il n’en a toutefois pas dégagé de conduite thérapeutique spécifique.
Dans l’après guerre, cette réflexion a été poursuive par plusieurs analystes, en particulier en France Michel Fain, Michel De M’Uzan, Pierre Marty …qui ont repéré des modalités de fonctionnements
psychiques souvent associées à des somatisations: pensée opératoire, moments de désorganisation du psychisme …qui traduisent unedifficulté du préconscient à prendre en charge, de manière permanente ou irrégulièrement, les mouvements de la libido. Ainsi,
conflits ,deuils, événements traumatiques, … restent avec leurs affects en deça des représentations
Ces difficultés de mentalisation ne permettent donc pas d’issue psychique à la libido ( ou plus précisément à l’excitation): celle ci cherche une issue à travers le corps:

– comportements cherchant ladécharge de l’excitation

– ou bien, régression psychique, qui non stoppée par un palier de fixation peut entraîner une désorganisation,psychique puis somatique , ouvrant la porte aux somatisations la dépression essentielle peut être un témoin de cette déliaison pulsionnelle.

Marilia Aisenstein , Psychanalyste titulaire formateur, ,psychosomaticienne, ancienne présidente de la Sociétépsychanalytique de Paris et de l’Institut de Psychosomatique, a beaucoup travaillé sur le processus de somatisation, en particulier son repérage par l’analyste à travers des particularités du
fonctionnement psychique du patient Le contre-transfert est ici essentiel et cette auteure nous en parle très bien , comme dans cette conférence Elle nous montre aussi comment est possible avec ces patients, un authentique travail psychanalytique grâce à l’analyse de son contre transfert et le soutien de la métapsychologie Nous ajouterons que Marilia Aisenstein a aussi travaillé et écrit, entre
autres, autour du corps dans la cure et du chiasme psychose/maladie somatique ..